AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Mathias Jürgen { Terminé }

avatar
Messages : 86
Date d'inscription : 15/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur
Mathias Graph
Mathias Jürgen





MessageSujet: Mathias Jürgen { Terminé }   
Dim 18 Nov - 9:00
Mathias Jürgen
Nom de famille ; Jürgen
Prénom ; Mathias
Surnom ; Matt ou Mathi le plus souvent.
Orientation sexuelle ; Homosexuel
Âge et date de naissance ; 16 années, né le 17 septembre
Origine ; Allemandes
Groupe ; Palette


physique
Au premier coup d'œil, on n'y voit rien de spécial. Un beau garçon bien entendu, mais rien qui ne vous accroche le regard. Enfin, évidemment ça c'est si vous n'êtes qu'un bref passant, pas très observateur. Un œil intéressé posera sur cet adolescent un regard tout autre. Banale apparence, qui pourtant ne peut cacher ses traits de beauté. Une coupe de cheveux peu soignée, qu'espérer de mieux chez un artiste, et des mèches noires, tout naturellement de cette couleur. On pourrait lui croire un air mystérieux bien recherché, mais quand on repousse les mèches de cheveux pour voir son regard, c'est loin d'être celui d'un beau ténébreux duquel le passé n'est que mystère. Au contraire, c'est plutôt celui d'un gamin un peu insouciant, l'œil vif d'un artiste mais aussi l'air rêveur d'un adolescent qui pose encore trop de questions dont les réponses se font rares. On peut facilement tomber sous le charme de ce regard, cette couleur d'émeraude voilée par de longs cils noirs comme ses cheveux. Mais que seraient ces yeux sans un sourire tendre pour les accompagner ? Des lèvres fines, rosées et douces, qu'il ne cesse de mordre que lorsqu'on lui fait remarques. Et sur celles-ci, non négligeable, un sourire qui ne se veut pas charmeur mais qui l'est tout de même, malgré celui qui le porte il faut bien le dire. C'est vrai, il sourit souvent sans se rendre compte, lorsqu'il rêvasse à toutes sortes de choses, que ce soit en regardant un parfait inconnu, ou en repensant à un vieux souvenir. Son visage demeure donc l'attraction principale, lorsqu'on pose le regard sur lui mais dès qu'on s'y perd, on peut aussi dériver sur son corps élancé et mince. Il ne s'en plaint pas, bien heureusement contrairement aux autres garçons de son âge. Pourquoi se plaindrait-il de toute manière ? C'est vrai que dans l'ensemble, on le trouve généralement assez mignon. Son torse est fin et son ventre plat, sans musculature - pas étonnant comme le sport et lui, ça n'a jamais fait la paire - ses bras longs aux poignets desquels on peut faire le tour d'une seule main. Celles-ci, d'ailleurs, sont assez petites malgré de longs doigts fins qu'il tend toujours vers ses cheveux dépeignées, en tentant de leur redonner un certain ordre - sans grand succès la plupart du temps il se contente de les secouer. Finalement, de grandes jambes fines, souvent trop accentuées par des skinny qui, heureusement, met ses hanches fines et ses fesses en valeur. Enfin, pour un artiste il faut dire qu'il n'est pas très habile en ce qui concerne les vêtements. Les couleurs qui vont ensembles et toutes ces choses, c'est pour les filles mais lui se contente souvent de sobriété, de hauts amples et de grands pulls - parce qu'il faut le dire, Mathias se plaindra au moins une fois l'heure qu'il a froid - et de jeans ajustés aux couleurs délavées.


psychologique
Pour décrire Mathias, on pourrait se contenter de quelques mots. Lui-même n'en utiliserait pas plus d'une dizaine pour parler de sa personnalité. C'est vrai qu'il n'est pas de ces génies complexes ou même, en tant qu'artiste, il n'est pas de ceux qui se prennent assez au sérieux pour se considérer comme différents. Pourtant, il l'est. Il ne se rend souvent pas vraiment compte mais chaque petit geste qu'il pose est souvent diamétralement opposé à celui de n'importe quel autre.

Commençons par sa passion. Artiste dans l'âme dirons nous, il se spécialise dans la photographie. L'art de figer un instant, raconter une histoire par de simples images. Il s'est approprié cet art très jeune et ne s'est jamais lassé de ce dernier. Et pourtant, Mathias est de ces gens qui se lassent. Quand on lui a parlé, tout jeune, de faire un métier pour toute la vie il a eu l'air dégoûté par cette idée. Passer toute son existence à faire la même chose ? Pas question. Pour lui le plaisir réside dans le changement, dans la nouveauté. C'est comme ça qu'il a découvert la photographie. Parce que tout lui semble nouveau ainsi, il voit toujours de nouvelles choses dans le viseur de son appareil et rien n'est jamais pareil. Dans l'art, la différence et la nouveauté est chose quotidienne et il s'est plu dans cette optique. Il dessine aussi, enfin, il gribouille dirons-nous. C'est sûrement ce qu'il fait de mieux de ses dix doigts, car sinon il n'est pas bien habile et a tendance à briser les choses fragiles qu'on lui met entre les doigts. Son appareil photo et tout ce qui touche cet art sont les seules choses qu'il manipule avec toute la précaution du monde.

Ce goût du changement touche donc aussi ses relations sociales et amoureuses. Vous vous douterez qu'il n'en a pas beaucoup, pourtant il n'a rien contre le fait d'avoir des relations sociales, il aime les gens et prend un certain plaisir à être en groupe. Pourtant, il n'est pas de ceux qui s'attachent facilement et donc il est déconseillé de s'attacher à lui. Ceux qui le font sont souvent déçus, car il ne renvoi jamais que la moitié de l'affection qu'on lui donne. Cela peut laisser croire qu'il est froid, mais ce n'est pas vraiment le cas. Il sourira, et rigolera avec des amis, mais évitera les scènes trop sentimentales, ou tout ce qui risquerait de trop le lier. Tout ça, il le fait sans vraiment se rendre compte. Il ne réfléchit pas à tous ces facteurs et aussi à ce que cela pourrait faire à l'autre.
De toute manière, les gens qui cherchent à se rapprocher de lui sont assez rares. La majorité le classent dans cette catégorie de gens 'marginaux' et ne cherchent pas à le connaître au-delà de cela. C'est vrai qu'il a beaucoup de défauts, et des qualités un peu oubliées. Il est sans gêne et ne possède pas beaucoup de tact. Il ne sait pas dire des mensonges, même si c'est pour le bien d'une personne. En contrepartie, il est sincère et franc, il ne vous mentira pas et ne cherchera pas à être hypocrite. Il est doux et posé, rêveur et souvent insensé, ce qui le rend plutôt mignon mais d'un autre côté il semble souvent n'en avoir strictement rien à faire de vous ou de ce que vous lui dites. Assez difficile de créer des liens serrés avec un garçon qui semble n'avoir rien à faire de vos problèmes. Mais en même temps, lui ne viendra pas vous casser les oreilles avec les siens. Mais au fond, c'est surtout parce qu'il n'a jamais trouvé quelqu'un en qui il ait assez confiance pour lui parler sincèrement, pour s'y attacher.

Enfin, sous-entendu un peu plus haut, c'est bel et bien un marginal. Ne jouons pas avec les mots, il est différent. Et même si lui ne s'en rend pas souvent - jamais ? - compte, c'est ainsi. Il semble un peu idiot même parfois, mais c'est loin d'être le cas. Il est tout simplement prit dans une rêverie, ou juste désintéressé. Pourtant, dès qu'on pique sa curiosité il aura plus l'air d'un enfant qui découvre quelque chose de nouveau.


histoire
Köln (Cologne), une des belles grandes villes d'Allemagne. Un détour pour les touristes, et aussi la ville où est né Mathias Jürgen. Dans une petite famille tout ce qu’il y a de plus normal, trois enfants c’est-à-dire deux petits frères pour Mathias. Sans vivre dans la richesse, la famille de ce dernier n’était pas non plus pauvre et en vérité, ils n’avaient rien de spécial. Mathias, depuis son plus jeune âge, a toujours été un peu différent pour sa part. Désintéressé par bien des choses, totalement absorbé par d’autres, il était au primaire la risée des autres élèves et le plus souvent on le mettait radicalement à part. Ses deux jeunes frères, avec lesquels il avait respectivement deux et quatre ans de différence, ne faisaient pas exception – ou du moins pas à cette période de l’enfance. Mais cela ne le fâchait pas, et il rêvassait souvent et dessinait en cours sans vraiment se soucier de ce qui l’entourait. Ses notes à l’école étaient médiocres – ne vous en étonnez pas, c’était bel et bien un rêveur et s’il ne trouvait pas d’intérêt dans ce qu’il faisait, il ne le faisait tout simplement pas. Ses jeunes frères s’étaient un peu rapprochés de lui, notamment parce qu’il s’était légèrement plus ouvert à eux. Plus il vieillissait plus il devenait facile d’approche. Lorsqu’il était jeune enfant on ne pouvait pas l’approcher parce qu’il ignorait plus ou moins tous les autres – sauf ses parents évidemment.

Il apprit un peu à s’ouvrir et eut enfin quelques amis, des liens qu’il considérait plus ou moins, tout dépendant de la personne. Il ne s’attachait jamais vraiment, mais voyait tout de même des amis et le voir avoir une certaine vie sociale faisait sourire ses parents qui s’en étaient toujours un peu fait pour lui. Difficile de comprendre un enfant qui ne tient pas spécialement à tisser des liens. On lui offrait des jouets, des jeux vidéo aux bouquins, en passant par la table de babyfoot – qui fit la joie de ses petits frères évidemment. Lui, rien de tout cela ne l’intéressait. Mais il n’aurait pas su lui-même dire ce qui lui plaisait vraiment, tout l’ennuyait à vrai dire. C’est vers ses quatorze ans qu’il découvrit ce qui devint ensuite sa passion. À force de jouer à essayer et à rater, ses parents étaient tombés sur quelque chose qui animait leur fils le plus âgé. Quelque chose qui éveillait chez lui un certain intérêt. Rien de bien complexe, juste un appareil photo et quelques idées qui vinrent toutes seules. Étrangement cet art l’aida à s’ouvrir un peu plus encore et se fit des amis. Enfin, plus ou moins dirons-nous.

Un an passa, pas grand-chose n’avait changé il faut l’avouer. Ses notes étaient toujours peu glorieuses, mais il avait déjà brisé quelques espoirs de gens qui l’avaient approché. Des gamines qui s’étaient entichées de lui, en le voyant comme le bel artiste mystérieux alors qu’il était juste l’adolescent désintéressé – et qui plus est pas d’elles en particulier mais des femmes en général. C'est dans ces temps-là qu’il rencontra son amant. Ne voyez pas là déjà une grande histoire d’amour, mais il s’attacha tout de même assez à ce garçon qu’il voyait très souvent et qu’il prit en photo au moins aussi souvent. Et pourtant, quelques temps après on lui proposa d’entrer dans une école dirons-nous un peu différente où il pourrait se concentrer sur ce qu’il aimait faire. Ne mentons pas, Mathias avait toujours détesté l’école depuis son plus jeune âge notamment parce qu’il dormait en cours d’Allemand et rêvassait en cours de Math, dessinait en Sciences et traînait des pieds en sport. L’Akademie Alsbach accueillait pas mal de marginaux comme lui, des surdoués et des artistes, ainsi que des orphelins. Un endroit spécial, pensait-il, et il aimait bien cette idée. Il était resté en place durant bien trop longtemps, maintenant Mathias avait envie de changement, de nouveauté.
Cette nouvelle l’enchanta donc, et ce fut de même pour ses parents. Ils n’étaient pas heureux de ne plus l’avoir à la maison – il causait bien moins d’ennuis que ses deux petits frères qui eux faisaient plus dans les mauvais coups et les prises de tête avec les professeurs – et pourtant ils se disaient que Mathias serait bien mieux là-bas que dans une école normale, où de toute manière il était en train de rater son année lamentablement. Ainsi, il fut décidé qu’il irait à cette école, à cette académie.
Il dut quitter ses amis, ce qu’il fit sans se poser de questions, et son amant, qui garda une certaine rancœur envers lui quand il lui annonça, tout bien heureux, qu’il allait partir à l’autre bout du pays. C’était un mois avant son départ, et évidemment le jeune homme ne fêta pas le départ de Mathias avec ce dernier, refusant de lui reparler. Le brun ne comprit pas exactement ce choix, mais quitta tout de même sa famille et sa ville pour une nouvelle, et la vie à l’académie.


vie sociale
Mathias vient tout juste d'arriver à l'Akademie, il y est depuis deux semaines à peine et jusqu'à maintenant il n'a pas vraiment rencontré d'autres élèves. Il s'est fait discret et n'a pas attiré l'attention. Il est bien capable de rester comme ça durant des mois, comme s'il attendait qu'on vienne vers lui, ou que quelque chose pique sa curiosité ou attire son attention. Il est comme ça.
Avant qu'il n'arrive, il avait quelques relations qu'il a quitté sans vraiment les regretter, de celles qui ne durent pas et auxquelles il ne tient pas plus que cela.


derrière l'écran
Comment avez-vous découvert le forum ? ; C'est un double compte de super Liam <3
Une remarque ? ; ...... Bwa :3 Et aussi je tiens à m'excuser pour mon physique j'ai pas fait de paragraphes ce qui peut rendre parfois la lecture pénible mais... Voilà c'est bien sorti tout dans un bloc alors.... voilà >< Aussi je changerai l'image 175*250 quand j'aurai installé photoshop parce que là je galère ;_;
Nombres de visites hebdomadaires ? ; Tous les jours sauf exceptions <3
Codes du forum ; Codes validés par Derek M.
avatar
Messages : 979
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 17
Localisation : Anywhere but here

Voir le profil de l'utilisateur
Derek Admin
Derek McLivingstone





MessageSujet: Re: Mathias Jürgen { Terminé }   
Dim 18 Nov - 15:04
LIAM !
J'aime beaucoup ton DC >w< Je suis conteeente je te valide donc sans soucis. Je m'occupe de la suite. N'oublie pas de mettre ta petite image de fiche quand même et tu dois changer le rang de Derek aussi èé mais "Mr Know it all"

Allez c'est parti pour ta couleur et ton rang ~ J'archive ta fiche également ! Je t'épargne la dépêche nouveau hein XD

_________________

Merci à William pour le kit I love you 
 

Mathias Jürgen { Terminé }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mathias J. Calvet [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akademie Alsbach ::  :: Identität :: Fiches validées :: Palette-