AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 L'intrigue für Dummies

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
La Rumeur Vivante





MessageSujet: L'intrigue für Dummies   
Ven 20 Sep - 17:20
L'intrigue pour les nuls (et les curieux)
Moi, Rumeur Vivante des lieux, grande faiseuse de miracles, enchanteresse émérite et chasseuse de mystères, je suis devenue la gardienne des secrets de ce manoir. Il est donc de mon devoir de laisser une trace de cette histoire sensationnelle. Peut-être que d’autres évoqueront des évènements ou me compareront  à cette méprisable journaliste, avide de ragots, mais je ne m’abaisse pas à ce genre d’élucubrations. D’ailleurs, ma poupée-vaudou devrait fonctionner sous peu et l’empêcher d’écrire une ligne. On ne s’attire pas mes foudres !
Je m’éloigne du sujet, il faut qu’en tant qu’intermédiaire entre les vivants et l’au-delà je retranscrive la vérité et les faits. En fouillant dans les archives, vous en apprendrez autant que possible sur la noirceur Alsbach… Mais qui vous apprendra la suite ? Qui vous renseignera sur le pensionnat et les travers de chaque habitant ?

Tout commence comme un conte de fées et se finira peut-être comme tel. En fait, ce sont plutôt deux contes qui sont entrés en collision, ils ont ainsi donné le récit sombre qui se joue sous mes yeux, du pur bonheur ! D’un côté, vous avez une petite princesse élevée dans l’amour et qui perd ce qui lui était cher pour finir emprisonnée ; de l’autre, une famille unie qui voit son existence brisée par l’arrivée d’une intrigante qui les chassera. Je sens que votre curiosité est piquée au vif, c’est normal je suis une très bonne oratrice, ce n’est pas pour rien que j’ai pu rester ici telle une parasite. Ma prose fait toute ma séduction, et puis j’ai jeté un sort à la directrice pour qu’elle m’accepte aussi. La sorcellerie c’est important.

Je réserve déjà mes effets depuis trop longtemps et la lecture de ces lignes vous fait trépigner d’impatience. Plongeons dans le récit et voyons comment un vieux manoir hanté a pu devenir un pensionnat depuis maintenant deux ans. Il faut remonter plus loin pour en savoir plus, il m’a fallu regrouper les informations et les versions, tout cela en arpentant chaque recoin à la nuit tombée ou en équilibre dans les combles. Que ne ferais-je pas pour remplir une mission !

Commençons par le principal et le plus évident : Akademie Alsbach est un pensionnat créé par la directrice Mlle Eliza Garnier, également professeur de littérature, jusque-là tout est lisse et net. Après la fin de ses études en France, elle trouva  un poste dans un orphelinat en Allemagne qui brûla peu de temps après son arrivée. Pas de chance ! Désemparée face aux pensionnaires sans refuge, elle s’est obligée à rouvrir le manoir dont elle avait hérité et où elle n’était pas revenue depuis cinq ans. Une fois l’aménagement terminé, elle a ouvert le pensionnat à un plus large public que les orphelins mais elle cible en particulier les enfants qui ont vraiment besoin de sortir d’un cadre scolaire classique. Que leurs raisons soient familiales, intellectuelles, psychologiques ou tout cela à la fois, la devise de ce lieu est faite pour eux « Es gibt immer eine zuflucht », il y a toujours un refuge. Les classes sont donc aussi multiples et riches que possibles, chacun pouvant ainsi trouver sa place. Ce sont des classes à thème : Palette, Esperanto et Théorème (artistes, polyglottes et scientifiques), une classe pour les enfants avec un potentiel exceptionnel dans plusieurs domaines : les Excellence qui sont parfois à la frontière avec l’autre groupe : les Nouveau Départ, un groupe qui cherche à aider les élèves en rupture complète et qui leur permet ensuite d’accéder au cursus plus « traditionnel » du pensionnat. Si vous voulez mon humble avis, les Excellences sont aussi fous que les Nouveaux Départs. De toute façon, il ne faut pas être sain d’esprit pour vivre ici ou alors aimer l’occulte, il y a donc moi et les autres.

Certains s’indignent alors qu’ils lisent, ma remarque n’est pas objective et tout cela n’a rien d’un conte de fées. J’y viens, ne devenez pas pénibles ou je risque d’être grossière… et ne niez pas, je connais aussi l’avenir !
Cependant la directrice n’est pas venue ici de gaieté de cœur, cet héritage elle n’en voulait pas. Pour elle, il est l’incarnation de son passé douloureux. Et oui ! Un grand-père qui ne l’était que par le biais du viol de sa grand-mère et qu’elle n’a connu qu’à 15 ans lors du décès de ses parents. Elle a dû quitter la France où elle avait passé toute son enfance pour un pays, une langue et une famille qu’elle ne connaissait pas. Une famille qui ne voyait en elle qu’un futur héritage spolié et un patriarche qui voulait la façonner à son image pour qu’elle poursuive son œuvre.

Entre ses cousins qui la torturaient sur son temps de cours (tout cela est si mélodramatique), son isolement par son incompréhension de la langue et l’emprisonnement où la maintenait son grand-père, il y avait eu une lumière : son professeur de littérature de dix ans son ainé qu’elle avait aimé et qui lui avait permis de s’intégrer. Ils s’étaient fiancés et la liberté arrivait avec son diplôme et sa majorité. Le chef de famille avait toujours le même projet et était prêt à tout. Il organisa l’assassinat du fiancé de la jeune fille mais il y eut un imprévu : elle était dans la voiture (oups un orage se prépare dehors). Elle fut sauvée par un de ses cousins, présent sur les lieux pour vérifier le bon déroulement de l’opération, je mène encore mon enquête pour savoir lequel… Si la jeune fille ne laissa rien paraitre, elle attendait sa vengeance et elle l’eut à la mort du vieil homme. Elle fit don de son héritage à des œuvres de charité, garda le manoir et chassa le reste de la famille des lieux (en leur laissant la résidence secondaire) puis quitta l’Allemagne pour la France. Tout avait changé, elle était froide lorsqu’elle partit. J’ignore ce qu’il s’est passé en France, mais durant son absence ça n’a cessé de rôder autour du manoir, de fouiller chaque recoin et encore je ne suis pas arrivée juste après son départ ! Les Alsbach veulent reprendre leur bien. Ajoutez "au manoir" à votre fiche.

Un jour, Eliza est revenue, elle avait encore changé. Elle cherchait un endroit où se poser. N’est-ce pas ironique qu’elle n’ait eu que cet endroit ? Les forces obscures ont toujours eu un humour bien à elles. En revenant, l’affrontement reprend avec ses proches dans cette demeure qui n’a pas livré tous ses secrets. On parle d’un trésor perdu « Le secret de la Lorelei », des responsables de la mort du fiancé, de la demeure à obtenir, de passages secrets, de fantômes et d’une mystérieuse occupante qui se déplacerait dans les lieux. A cela s’ajoute les rancœurs entre Eliza et l’héritier qu’elle a détrôné Ulrich et tous les moyens qu’emploie la famille Alsbach pour leur faire quitter le domaine. J’ai hâte de voir comment évolueront les choses et je retranscris diligemment tous les évènements dans une note intitulée « Les secrets découverts » que vous pourrez découvrir à la fin du carnet.

Je vous salue bien bas, quelle que soit l’époque dont vous venez (à moins que ce soit insultant dans votre culture).
 

L'intrigue für Dummies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'intrigue für Dummies
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akademie Alsbach ::  :: Es war einmal-