AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Là où tout commence.

avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 27/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
La journaliste insolite





MessageSujet: Là où tout commence.   
Dim 9 Mar - 17:38
Chronique d'un mystère

Deux ans après son ouverture, Akademie Alsbach s'était fait connaitre sur l'ensemble du pays, et certains diraient même dans une partie de l'Europe. En bien ou en mal, les rumeurs vont bon train sur ce pensionnat particulier.

Depuis son ouverture, le lieu a révélé bien des convoitises et des mystères autant à ses occupants qu'à la famille liée à ce lieu. Les Alsbach rôdent dans l'ombre prêts à reprendre leur bien et à en découdre avec la directrice. Les bruits de couloir racontent que des membres du personnel, et même certains pensionnaires, se sont infiltrés pour le compte de la noble famille déchue.

Il faut dire que nombres d'évènements nourrissent les théories plus farfelues les unes que les autres. Tout a commencé lors de l'installation, à peine les meubles placés, le dirigeant de la famille Alsbach: Ulrich Hans Max a connu une altercation avec Mademoiselle Garnier. Il était bien sûr accompagné et a ainsi donné un avant-goût de ce qui plane sur les intrus de cette illustre demeure.

Cela sembla se confirmer très vite. Peu de temps après leur arrivée, une page de journal avait été déposée au club du paranormal, une réunion des pensionnaires qui peut laisser sceptique sur l'instruction prodiguée !
Cette page parlait d'un objet perdu par la directrice. On peut se demander à qui profitait cette découverte... Un indicateur mystérieux, qui n'est pas votre serviteur, rapporta l'information aux autres clubs qui se mirent en quête de l'objet, dont ils savaient peu de choses.
Après une recherche infructueuse dans l'auditorium pour certains, l'ensemble des membres se retrouva dans la galerie des portraits avec un écrin en main. Le médaillon qu'il contenait leur fut retiré par la directrice qui ne tenait pas à ce qu'ils en sachent plus. Seulement, elle n'aurait pas dû laisser la boite qui pourrait avoir encore des choses à révéler... Plusieurs questions sont donc encore à résoudre: quel club gardera l'écrin? Que contient-il? Pourquoi le médaillon ne s'ouvre-t-il pas? Les élèves tenteront-ils de récupérer le bijou ? Donnera-t-il un pouvoir à celui qui le possède ?

Après cette première fissure, la vie reprit son cours et les élèves se préparèrent à fêter leur première année en ces lieux. Difficile visiblement de se détacher du carcan imposé par son éducation à Mademoiselle Garnier, puisque c'est un bal qui fut organisé. Il n'était visiblement pas du goût de l'un des occupants défunts du manoir, du moins selon la rumeur répandue par la populace. On raconte, qu'après un début prometteur, Klaus Alsbach s'occupa personnellement de mettre l'ambiance dans la salle. Explosions et verres brisés, un secret fut révélé au cours de cet évènement. Maintenant, il se dit que Klaus Alsbach disparait lorsque son nom est prononcé et ne peut plus nuire à quiconque.

Les plus cartésiens riront sans doute, mais l'idée persiste encore dans les esprits les plus faibles. [Ajoutez le verbe "commence" à votre fiche]

Alors que préserver la tranquillité de l'endroit devenait de plus en plus ardu, une liste déroutante se mit à circuler entre les pensionnaires, je ne peux pas décliner toute responsabilité à ce sujet. Ceux-ci se prêtèrent alors à différentes activités plus loufoques les unes que les autres. Certains furent mis dans des situations délicates, voire dangereuses. La rumeur sur cette académie hors du commun commençait à enfler. Mademoiselle Garnier devait maintenant apaiser et réagir de toutes parts.

Comme si cela ne pouvait pas s'arranger, la date anniversaire de la mort de l'un des fantômes a remué encore davantage les secrets enterrés par cette famille. Accident ? Assassinat ? L'académie s'est trouvée face aux fantômes et la Rumeur Vivante afin d'en apprendre plus. Le mystère reste entier à ce jour...

Les choses rentrèrent en apparence dans l'ordre et, à la veille de Noël, les occupants du manoir se retrouvèrent bloqués par la neige. Dans la salle, un conte de Noël s'improvisa et révéla les émotions de chacun.

Le printemps approche, mais le manoir n'a pas encore dévoilé ses mystères et les Alsbach se mettent en mouvement.
 

Là où tout commence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akademie Alsbach ::  :: Es war einmal-