AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

 Une admiratrice secrète [PV Alena]

avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Mer 8 Juil - 17:42
Trop d’admiratrices
Une nouvelle journée chargée venait de commencer pour le jeune anglais, même si la motivation n’était pas de suite au rendez-vous à son réveil, le jeune homme attendait impatiemment son match de basket. En effet, il avait un peu de mal à tenir en place et pour cause il attendait ce match avec grande impatience tout simplement parce qu’il était prévu depuis très longtemps, quatre mois.  De plus il allait jouer avec un mec qui pour une fois il trouvait « appréciable », malgré le fait que ce soit un gamin fini, William Schäfer, un jeune allemand blond aux yeux bleus, plutôt attirant il fallait le dire. Lysandre le connait que depuis un an, mais une seule année avait suffi à ce que le blondinet  le taquine et le colle comme un frère, Lysandre n’est pas vraiment du genre à aller vers les autres, mais William est comment dire, différent. Il se souvient du jour où ils se sont rencontrés, au club de sport et au début il fallait dire que Lysandre ne l’apprécier pas beaucoup. William le taquiner, lui disait « ne fait pas comme ça, mais comme ça » et il faisait beaucoup de contact physique du style, passer son bras sur l’épaule de l’anglais ou alors ébouriffer ses cheveux parfois même des petites tapes amicales dans le dos. Au début Lysandre le repousser en s’énervant sur lui, mais ce n’est pas ça qui fit fuir la jeune tête blonde au contraire, il allait de plus en plus à lui et le taquiner encore plus, au fil du temps Lysandre a sût s’habituer et surtout à se lier d’amitié avec le jeune allemand, il le voit comme son égal, comme son frère si l’on peut dire.

Le jeune anglais alla finalement à sa matinée de cours, même si il était plus avec son téléphone qu’autre chose, toujours à textoter à droite et à gauche, si son père le verrait, il prendrait tellement cher, mais ce n’est pas comme si l’anglais avait de très mauvaises notes c’était tout le contraire. Après cette matinée, il prenait la direction du réfectoire en compagnie de William et pendant leur repas ils commencèrent  à parler de la tactique qu’ils allaient adoptés, ensemble ils étaient comme imbattable, ils ont une carrure imposante, la particularité de William est qu’il arrive à copier n’importe quel technique qu’il regarde quant à Lysandre lui arrive à mettre des paniers à trois points, n’importe où sur le terrain, autant dire que ses deux-là ont un talent assez prononcer, ils se combinent. Mais il ne faut pas croire que Lysandre allait parler que tactique, il allait parler également de fille, la gente féminine sera très présente, mais il savait que ça n’intéresser pas le blondinet puisque ce dernier vivait un amour passionnel avec une petite rousse du nom de Ria, quelques fois Lysandre le taquine à propos de sa copine, après tout il pouvait se le permettre, mais bon la réaction de William n’était pas celle qu’il attendait, il s’énerve de manière enfantine, bon il est vrai que quelques fois c’est avec du sérieux, mais il faut croire que William l’apprécie de trop pour pouvoir s’énerver contre lui.

Après cette pause déjeuner les deux jeunes gens allèrent dans leurs chambres respectives pour prendre leurs tenues de Basket et ils marchèrent doucement vers le gymnase où le match avait lieu et une fois dans les vestiaires, ses partenaires étaient plus motivés que jamais et pendant qu’ils se changeaient, ils racontaient des conneries en tout genre pour se décontracter et ils prirent énormément de temps pour reparler de la tactique qu’ils allaient mettre en place, évidemment William et Lysandre étaient mis en avant, mais quelques partenaires, des ainés en l’occurrence allaient être mit en avant, car leurs talents étaient à exploiter dans le premier quart temps. Une fois tout mis au clair, les membres de l’équipe sortit dans le gymnase pour s’entrainer et les premières fans ne se firent pas attendre, elles étaient toutes là, criant pour leur prince tant convoité, même si pour la plupart étaient casé.  Lysandre lui aimait bien plaire et donc pour ce faire, il relevait de temps à autre son débardeur laissant apparaitre son bas ventre aux magnifiques reliefs, mais William n’étant jamais très loin vint lui baisser en le taquinant, en lui expliquant comme si Lysandre était un gamin de deux ans et ça a don de l’énerver.

Le match allait enfin commencer et les joueurs étaient en place, les différents joueurs s’alignèrent les uns en face des autres pour se saluer et Lysandre avait cette salle habitude de mal regarder les autres joueurs, il se sentait nettement supérieur et puis en les regardant bien, ils n’avaient pas l’allure de « bons joueurs », pas de musculature très apparente et pas d’animosité dans le regard. Son caractère dominant fit surface et de sa taille imposante, le jeune Davis intimidait ses adversaires, d’un côté son collègue William donnait la même atmosphère, il était tout aussi grand et imposant.

Coup de sifflet, et l’avantage était pris de court par l’équipe du jeune anglais, Lysandre avait le ballon et ses esquives, ses dribles étaient planifier depuis quelques temps, il avait regardé les mouvements de ses adversaires, mais le jeune anglais voulait montrer sa puissance et son potentiel, il s’arrêta brusquement près de son propre panier et il commença à prendre position pour marquer un panier un trois points, son calcul était précis, il ne pouvait pas le manquer, il inclina les mains et ne regarda même pas la trajectoire du ballon, et il se retourna pour aller taper la main du jeune allemand et au même moment il entendit le son qui désigner qu’il avait marqué. Toute l’équipe donnait le meilleur et l’avantage était plutôt conséquent et la fin du match arriva très vite, les trois quart temps étaient plus qu’intense, toute l’équipe était en sueur, Lysandre et William montèrent leur débardeur pour essuyer la sueur qui avait ruisseler sur le visage des deux jeunes gens et William passa son bras sur les épaules du jeune anglais et les deux rigolèrent pour leur victoire. Mais ce que Lysandre ignorait c’est qu’une admiratrice secrète l’observer depuis le début.

L’équipe prit la direction des douches et autant dire que Lysandre prenait tout son temps et monopolisait la place autant que possible et une fois sécher et habiller il rangea ses affaires dans sa sacoche de sport avant de prendre  la direction de la sortie. Il venait de mettre le pied dehors et sincèrement il ne faisait pas attention aux personnes qu’il y avait autour de lui et arrivé au niveau des jardins il sentit une main  qui agripper son t-shirt. Il se retourna en se dégageant de l’emprise de cette main et en voyant le visage de la jeune fille qui lui avait agrippé le t-shirt il esquissa un sourire avant de laisser entendre un léger rire.

« Tiens, tiens mais voici une tête qui ne m’est pas inconnue. »
 
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 22
Localisation : Derrière son tableau...

Voir le profil de l'utilisateur
Palette
Alena Acker





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Jeu 9 Juil - 16:14
ATTRAPÉ
Cela faisait quelque jours que je trouvais Lysandre assez... Préoccupé. Après mon arrivée ici, j'avais entamé ma petite vie. Je m'étais faite quelques amies par ci par là. Mais rien de bien sérieux pour l'instant. Je passais mes déjeuners seule. Je voyais parfois Lys de loin, mais je n'osais jamais l'approcher. Il était tout le temps entouré de plein de monde et ça ne me disais rien d'aller le déranger. J'avais pas envie d'attirer l'attention surtout. Je crois que ce qui m'énervait le plus c'était que j'attendais son message avec impatience... Mais que ce... fourbe ! Ne m'avait toujours rien envoyé. Si jamais on se croisait et que je l'avais face à moi et bien je... je... Ne ferais rien d'autre que lui dire bonjour et m'en aller...

Une vraie lâche quoi. Je ne comprenais pas pourquoi il m'intimidait autant. Lui et tout ses potes. Quand je le voyais, je n'avais pas l'impression d'avoir à faire au Lysandre que j'avais rencontré à la rentrée. Peut-être que c'était moi qui débloquais. Oui c'était sûrement ça.

Ce midi encore, j'étais toute seule et je voyais bien que tout le monde s'affolait. Mais qu'est-ce qui pouvait bien se passer ?

Après avoir mangé mon curry de viande, j'étais retourné dans ma salle de classe pensant avoir cours.

- Alena ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ?
- Euh... Ben on est censé avoir classe ici dans une vingtaine de minutes non ?
- Tu n'es pas au courant ?
- Au courant de quoi ?
- Le match de basket qui va avoir lieu là ! Les professeurs ont suspendu les cours pour pouvoir y assister... Parce que je crois que c'est un match important pour l'équipe !
- Ah, tu y vas ?
- Pas toi ? Moi je ne pourrais manquer ça pour rien au monde ! Lysandre et William jouent et... Attention les yeux, c'est immanquable ! Bon je te laisse, j'y vais !


Alors c'était ça.... Je vois. Il préparait un match. Je regardais l'heure, le match commençait donc bientôt. Bon... ça ne me coûtait rien d'y assister un peu. Et puis... Je voulais voir Lysandre jouer. Oui, je voulais le voir dans la peau d'un basketteur.
Je prenais donc mes affaires et marchais d'un pas lent jusqu'au gymnase. Je ne pensais pas qu'en arrivant... Il y aurait autant de monde !!! Bon sang c'était quoi ça ?!!!

- Oh god...

Tout était bondé, les sièges étaient tous pris, les seuls endroits encore disponibles pour voir étaient les portes qui étaient toutes ouvertes tellement l'air était chaud à l'intérieur.
Ils se sont tous donnés rendez-vous ici ou quoi ?!
J'essayais tant bien que mal de m'approcher pour avoir un regard d'ensemble. J'étais petite et je me frayais donc un chemin pour être le plus au devant. Les garçons avaient soit beaucoup de compassion, soit avaient beaucoup d'intérêt. Mais j'arrivais donc à me mettre presque devant et je voyais le terrain dans son ensemble.
En effet, question groupies il y avait la totale ! Et la plupart étaient là pour Lysandre. Evidemment... Pffff, bitches.

Le match n'allait pas commencer maintenant, si bien que je prenais une paire d'oreillettes et mettais un peu de musique pour faire passer le temps plus vite.
C'est sur le son de Lindsey Stirling - Shadow que je vis entrer Lysandre et son équipe sur le terrain. Qu'est-ce qu'il était beau et sérieux.... Jusqu'à ce que je le vois se dandiner devant les filles.

What the fuck....? Seriously ?!!!!!!

Je fermais les yeux et secouais la tête instinctivement. Non, non, non... ce n'était pas Lysandre, j'ai mal vu. Je les rouvrais et... Si c'était bien lui, il continuait jusqu'à ce qu'un blond vienne baisser son haut. Bien fait !
Certainement un de ces amis qui venait le recadrer. Mon dieu, Lysandre... Je me mettais à rire, j'étais vraiment morte de rire. Alors c'était lui ça ? Eh ben, comme quoi une rencontre ne fait pas tout. Je ne le pensais pas comme ça, mais il était drôle. Le plus drôle était la réaction qu'il avait eu après que son coéquipier l'avait fait redescendre sur terre. Ahah, bien joué. Un vrai gosse ce Lys.

Après ce petit incident, le match avait commencé. Je retrouvais le sérieux de Lysandre. Son air de défis... ça y est je le retrouvais comme le premier jour. Il était prêt à attaquer, comme une bête sauvage. Je sentais que ce match allait nous tenir en haleine. Et ça n'a pas manqué.
Il a mené ça comme un pro, que dis-je, comme un dieu ! Lui et son équipe avaient vraiment bien joués. Je ne m'y connaissais pas en basket. Mais en vu des acclamations qu'ils recevaient, je me doutais bien qu'ils avaient joués décemment.
Je n'avais pu retirer mon regard de l'anglais de tout le match. Il m'avait vraiment impressionnée. Sa façon de jouer, d'accorder ses pas, ses passes, ses dribles, et ses paniers. Vraiment, jamais je n'avais vu une ardeur pareille. Quand il jouait il en donnait, il savait ce qu'il faisait et il le montrait. Même si on voyait qu'il en rajoutait pour le charme, sa prestance était bien plus haute que celle des autres, il dégageait quelque chose de spécial... Je n'arrivais pas à qualifier ça tellement c'était... original... Du jamais vu.

A la fin du match tout le monde les acclamait. Ils étaient fiers de leur équipe et ils avaient largement raison. Ils avaient pris aisément l'avantage. C'était vraiment impressionnant. Lysandre et son équipe avaient pris la direction des douches et le gymnase commençait à se vider. Je me dépêchais de sortir pour l'attendre à la sortie. Au diable la timidité, il fallait que je lui parle et que je le félicite pour tout ce qu'il avait donné pendant le match.

Bon finalement je ne m'étais pas postée à la sortie des douches... Je ne voulais pas que ça fasse trop bizarre quand même. Je m'étais postée au niveau des jardins et j'attendais patiemment son arrivée.

Il s'était fait d'ailleurs bien désiré. Je ne sais pas combien de temps il avait passé dans les douches mais qu'est-ce qu'il avait été long ! Pire que des nanas !!!!
Une fois qu'il était arrivé à ma hauteur je pensais qu'il allait me voir, mais non, je me dépêchais alors d'aller l'attraper légèrement vexée. Un peu surpris, il s'était retourné et avais souris en me voyant. Ouais ouais, je ne te pardonnerais pas ce vent très cher !

- Tiens, tiens mais voici une tête qui ne m’est pas inconnue.

- Bonsoir Lysandre, oui merci de t'inquiéter je vais bien !


Je gonflais les joues et regardais ailleurs, les bras croisés.

- Tu comptais m'appeler quand hein ? Ça fait des jours que j'attends des nouvelles et toi tu poursuis ta vie comme ça ! Plusieurs fois tu m'es passé devant sans faire attention...

Je le regardais et avais pris une voix faussement triste que j'aimais prendre pour lui faire comprendre gentiment que ce qu'il avait fait ne m'avait pas plu. J'avais aussi pris mon air le plus boudeur avant de me rendre compte que je n'étais pas là pour lui prendre la tête avec ça. Je reprenais donc mon sérieux avant de lui répondre à nouveau.

- Mais soit, j'étais pas venue pour ça mais juste... Pour te féliciter... Tu as conduis un beau match... Toi et ton équipe avez été géniaux et époustouflants ! Vraiment..

J'hésitais à m'en aller maintenant que j'avais dis ce que j'avais à dire. Après tout, il devait avoir des choses de prévues. Oui, il devait être occupé.

- Bon je... Je vais y aller, salut !

Je le saluais et me retournais, sans lui laisser le temps de répondre, pour faire demi tour vers les bosquets avant de me rendre compte que les dortoirs étaient de l'autre côté. Shit. Je faisais de nouveau demi-tour pour passer devant lui. Mais cette fois je regardais mes pieds morte de honte.

- Je me suis juste trompée de sens ! Ne te méprends pas.

Je m'efforçais de sourire. Il allait me prendre pour une idiote !
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Jeu 9 Juil - 17:19
Trop d’admiratrices
« Bonsoir Lysandre, oui merci de t'inquiéter je vais bien ! Tu comptais m'appeler quand hein ? Ça fait des jours que j'attends des nouvelles et toi tu poursuis ta vie comme ça ! Plusieurs fois tu m'es passé devant sans faire attention... »

Le jeune anglais commença à soupirer et ça y est ses premiers ennuis commencent, la jeune fille qu’il avait rencontré il y a déjà quelques semaines commence déjà à lui taper une crise de jalousie. Lui qui pensait qu’elle était comme sa sœur, colérique et enfantine et bien en fait il faut croire qu’elle est plus sur le côté colérique que enfantine, en tout cas maintenant Lysandre était énervé, mais sa conscience –oui il en a une c’est étonnant n’est-ce pas ?- lui disait de se taire de se contenir, sauf que c’est bien trop tentant pour lui, il aime bien emmerder les gens de manière général et ce n’était pas cette fille qui allait le changer. Bon c’est vrai qu’il a ses torts, elle lui avait gentiment donné son numéro sauf que Lysandre comme un abruti fini avait complétement oublié de lui envoyer un message ou même de l’appeler. Il repoussait toujours au lendemain et puis certaines soirées il ne pouvait pas pour des raisons personnelles dirons-nous, mais bordel il n’est pas son petit ami aux dernières nouvelles qu’est-ce qu’elle vient piquer sa crise ? Lysandre la fixa du regard, son regard devenait légèrement plus dur, peut-être un peu agressif, mais bon c’est sa nature.

« Nan mais qu’est-ce que tu viens me les briser avec ton « tu comptais m’appeler quand ? »  On sort pas ensemble aux dernières nouvelles et puis merde j’ai oublié ça arrive à tout le monde alors arrête de me taper une crise là. Et puis j’m’excuse si je suis passé devant toi sans faire attention, il y a toujours plein de gonzesse qui me colle donc je peux pas voir tout le monde. »

Il n’avait pas haussé le ton ou quoique ce soit, il restait naturel en quelque sorte, pourquoi crier ? D’autant plus que Alena n’avait pas trop haussé la voix et puis il ne fallait pas qu’elle joue à ce petit jeu parce que Lysandre serait pire qu’elle, il gagnerait à coup sûr et il risque de lui faire mal verbalement, chose qui ne souhaite pas spécialement, en tout cas le principal c’est qu’il est resté soft, enfin c’est ce qu’il pense. Le jeune ténébreux continua de fixer sa camarade de sa hauteur imposante et cette reprit.

« Mais soit, j'étais pas venue pour ça mais juste... Pour te féliciter... Tu as conduis un beau match... Toi et ton équipe avez été géniaux et époustouflants ! Vraiment.. »

Et à ce moment-là, Lysandre se trouvait complètement con, il avait piqué une petite crise de nerf, alors que Alena voulait simplement le félicité, son regard s’était ouvert, il laissait place à la stupéfaction. Pourquoi ? Pourquoi elle n’avait pas commencé directement par ça ? Lysandre ne se serait pas énervé et ils auraient pu passer un peu de temps ensemble, franchement elle venait de tout gâcher de ses propres mains. Lysandre commença à ouvrir sa bouche pour prendre la parole mais la jeune fille le coupa avant qu’il puisse dire quoique ce soit.

« Bon je... Je vais y aller, salut ! »

Elle le salua et commença à partir, Lysandre soupira se passant une main sur la tempe droite avant de dériver vers sa chevelure, il ne voulait pas que ça se termine comme ça, après tout il l’appréciait bien cette fille, mais il n’a jamais été très doué pour garder une relation amical, il fallait toujours qu’il se prenne la tête avec la personne. Mais lorsqu’il releva le regard, il la voyait revenir sur ses pas, il resta la regarder, les yeux ronds face à cette situation et lorsqu’elle reprit la parole, Lysandre ne put s’empêcher de rire, ce n’était pas méchant, mais la situation était tellement marrante qu’il ne pouvait pas s’en n’empêcher. Il essaya de reprendre son sérieux, mais il avait toujours le sourire aux lèvres et il attrapa sa camarade par le bras pour l’arrêter, il allait faire « son gentil » pour une fois, intérieurement il ne voulait pas que ça se termine comme ça et si elle fonctionne un peu comme sa sœur, il sait comment faire pour qu’elle reste. Il enleva son emprise de son bras et il reprit en la regardant dans les yeux.

« Allez, franchement tu vas pas te tirer après m’avoir dit ça ? Tu me déteste à ce point-là ? » Le jeune homme soupira avant de reprendre en souriant légèrement. « Et puis … ton compliment me fait plaisir… merci.. »

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 22
Localisation : Derrière son tableau...

Voir le profil de l'utilisateur
Palette
Alena Acker





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Ven 10 Juil - 16:22
Touchée, coulée...
Alors que je venais de piquer ma fausse crise de nerf, je le voyais qui commençait à me regarder presque avec mépris et énervement. Son regard s'était fait tellement et froid. Je n'en revenais pas. Et ce qui suivait était pas mal non plus. Dans son genre, on ne pouvait pas faire plus désagréable et cassant.

- Nan mais qu’est-ce que tu viens me les briser avec ton « tu comptais m’appeler quand ? »  On sort pas ensemble aux dernières nouvelles et puis merde j’ai oublié ça arrive à tout le monde alors arrête de me taper une crise là. Et puis j’m’excuse si je suis passé devant toi sans faire attention, il y a toujours plein de gonzesse qui me colle donc je peux pas voir tout le monde.

C'était ça ses excuses ? Il pouvait se les garder. Bordel, j'étais sidérée par son manque de tact. Je me disais en faire trop, sauf que je plaisantais. Lui avait l'air sérieux. J'avais bien fais de partir. Il venait de... Me faire beaucoup de mal. J'en revenais pas comment il venait de me parler, sans gêne devant tout le monde. Moi qui venais le féliciter... Ouep, moi qui le trouvais si génial, comment j'avais pu être aussi aveugle. Bien sûr qu'il se moque de moi, il ne m'a vu qu'une fois, comment j'ai pu croire qu'il allait m'appeler hein ? Pfff, je suis qu'une "gonzesse" parmi tant d'autres après tout.

J'étais donc partie, mais manque de bol j'avais du faire marche arrière ce qui avait provoqué un léger fou rire à notre cher Lysandre. Pfff. Il était trop craquant comme ça ! Arrêtes d'être aussi mignon ! Bouuuh... Je repassais presque énervée, enfin presque, puisque je n'arrivais pas à rester en rogne assez longtemps pour être crédible. Il m'avait attrapé le bras ce qui m'avait provoqué un volte-face immédiat. Je voulais qu'il me lâche sinon c'était terminé, j'allais craquer et laisser passer.
Il me lâcha quasi instantanément, seulement trop tard, son sourire m'avait touché en plein coeur. Voilà, il était pardonné. Son visage d'ange avait fait son boulot.

- Allez, franchement tu vas pas te tirer après m’avoir dit ça ? Tu me déteste à ce point-là ?

J'avoue qu'à ce moment là, j'étais tentée de dire oui. Mais il ne m'avait, de toutes façons, pas laissé le temps de répondre. Car il avait enchaîné, soupirant et souriant comme un dieu.

- Et puis … ton compliment me fait plaisir… merci..

Comment il joue avec moi ! Il sait que je vais craquer ! Et il a raison, depuis bien longtemps j'ai craqué.

- Mmmhhh... De rien... Et désolée... Je ne voulais pas... Piquer ma crise, c'était pas vraiment... De la jalousie ou quoi, mais je pensais vraiment que tu allais m'appeler et après... J'ai tout mal interprété alors... Euh.. Désolée...

Malgré moi, je rougissais, je le sentais, mais il m'intimidait tellement. C'est ça qu'on ressentait quand un beau gosse vous adresse la parole ? on se sent... Bien... Ben oui quoi, c'est vrai que ça fait plaisir d'avoir un peu d'attention d'un BG... Pis pas n'importe lequel en plus.
Par contre ce que je sentais aussi, c'est qu'on était épiés. Des groupies sûrement.

- Dis... Par contre, on pourrait, ne pas rester là ? Je me sens pas à l'aise, on nous regarde...

Je baissais les yeux morte de honte. Je venais de lui taper un scandale et je lui demandais déjà une faveur. Quoi que, c'était pas à moi de lui en vouloir en première déjà ? Bizarrement il me semblait que si !
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Sam 11 Juil - 21:01
Trop d’admiratrices
« Mmmhhh... De rien... Et désolée... Je ne voulais pas... Piquer ma crise, c'était pas vraiment... De la jalousie ou quoi, mais je pensais vraiment que tu allais m'appeler et après... J'ai tout mal interprété alors... Euh.. Désolée... »

Et bingo Lysandre venait de tourner cette légère crise à son avantage, finalement la jeune Alena n’est pas si différente de l’ainée de ses sœurs. Lysandre a pour habitude d’entrer en conflit ouvert avec elle car contrairement à son autre sœur, Beth a le même caractère que son frère ce qui génère souvent des conflits entre eux. Mais au fil des années Lysandre a su comment la faire capituler et c’est avec cette même technique qu’il fait capituler Alena, c’est plutôt facile pour lui, il a hérité d’une magnifique beauté qui facilite beaucoup la tâche, son regard légèrement turquoise est un regard intense qui fait plier n’importe qu’elle femme et peut-être accessoirement quelques hommes, Lysandre est le vrai portrait de son père avec tout de même quelques traits de sa mère notamment au niveau de son visage.

Le jeune homme esquissait un sourire, il voyait qu’elle rougissait et cette situation est plutôt marrante à ses yeux, lui qui a tellement l’habitude de jouer avec les cœurs. A vrai dire Lysandre n’a jamais eu de relation très sérieuse en y pensant bien, il est sorti avec plus de femme que d’homme, mais ses relations ne durées qu’une nuit généralement, la relation qui a duré le plus longtemps  n’avait finalement duré que trois semaines. A vrai dire pour le moment Lysandre pense plus à s’amuser qu’à se trouver « une femme », il se voit mal dans le parfait tableau familiale avec des enfants et tout ce qui s’en suit, mais connaissant son père, Lysandre devra tôt ou tard y penser, mais en tout cas pas pour le moment.

Tout ce qu’avait pu répondre Lysandre à sa jeune camarade c’était un léger sourire, un sourire attendrissant, mais qui voulait aussi exprimer ses remerciements, après tout il n’est pas l’ange non plus dans cette histoire. Et pendant qu’il y pensait il sortit son I phone de sa poche pour envoyer le fameux sms à sa camarade, ça fait un peu débile, mais bon au moins il était sûr qu’il n’oublierait pas comme ça et il lui envoya juste son prénom comme ça elle le reconnaitra facilement et en rangeant son téléphone il écouta attentivement les dires de la jeune fille.

« Dis... Par contre, on pourrait, ne pas rester là ? Je me sens pas à l'aise, on nous regarde... »

Pourquoi elle baissait le regard ainsi ? Et surtout pourquoi elle se souciait du regard des autres ? Lysandre sur ce point, il ne la comprenait pas, il releva le regard voyant le regard de quelques groupes de fille, certaines étaient plutôt jolies d’ailleurs, si il était seul il serait certainement allé les accostées, enfin pour le moment il était accompagné donc ce sera pour plus tard. Franchement il ne voulait pas bouger, il y avait son banc non loin et vu qu’il n’était pas pris et il commença à aller en sa direction pour s’asseoir et reprendre à voix haute et très peu accueillante.

« Pourquoi on devrait bouger ? T’emmerde les gens qui nous regarde et puis c’est tout. De toute façon les seuls qui regardent ce sont des sales pimbêches alors bon qu’est-ce qu’on peut s’en foutre franchement. »

Il jeta un regard sur les groupes de fille et bizarrement elles sont toutes parties et elles avaient plutôt intérêt dans leur cas, il attendit ensuite sa camarade et il reprit.

« Bon sinon, quoi de neuf depuis que je t’ai vu ? »


avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 22
Localisation : Derrière son tableau...

Voir le profil de l'utilisateur
Palette
Alena Acker





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Dim 26 Juil - 16:35
Je suis larguée.
J'avais beau m'être excusée alors que je n'étais pas en tord. J'avais eu le droit à un pauvre sourire. Rien à voir avec le sympa Lysandre qui m'avait aidé l'autre fois. Vraiment pas. Il semblait plus fermé et plus froid que la dernière fois. Qu'est-ce qu'il était nonchalant en plus.
Je me disais de plus en plus que je n'avais pas à faire au même homme que la dernière fois. Ce n'était pas possible.
Je ne sais pas pourquoi, d'un coup je repensais à ma grand-mère, Sonny. Elle qui me disait toujours de ne jamais me laisser faire. J'avais selon elle, un caractère fort qui pouvait me permettre de tenir tête à n'importe qui. Je la croyais avant. Seulement aujourd'hui, les choses avaient changé.
Rien n'était plus pareil et je manquais affreusement de courage.

Tandis qu'il me souriait il semblait presque ailleurs. Comme si il pensait à diverts choses en même temps. Ce n'était pas très poli de sa part d'ailleurs. On ne laisse pas ses pensées s'envoler quelque part quand on est en compagnie de quelqu'un. C'est impoli et ça peut laisser passer de mauvaises choses. Ça pourrait tout autant être mal interprété. M'enfin, j'en avais assez dit il me semble.

Je lui avais demandé gentiment de bouger suite à mon malaise. Je pensais vraiment qu'elles allaient me flinguer du regard et je n'aimais pas ça du tout. J'aimais bien me faire des amies, pas des ennemies. Autant leur dire tout de suite que je n'avais aucune chance avec lui, mais je savais qu'elles me verraient de toutes façons comme une menace puisque que je lui parlais. C'était ça dans tous les cas.

Même là, je me sentais bête et trop mal à l'aise.
Il me répondait d'un ton froid que je n'aimais pas. Comme si il se croyait tout permis. J'avais du mal à croire tout ce que je voyais et tout ce que j'entendais. Je ne comprenais pas comment on pouvait être aussi arrogant. Je détestais ça qui plus est.
Moi qui avais hâte de le retrouver, je commençais à légèrement regretter tout ça.
Il était trop différent. Me serais-je bêtement trompée de personne ?
Non, c'était bien lui, l'anglais Lysandre qui m'avait aidé quelques jours plus tôt. Oui pas de doutes c'était lui. Le même visage, le même accent... Mais peut-être avec quelqu'un d'autre dans son corps non ? Pffff n'importe quoi Alena, tu divagues.

- Pourquoi on devrait bouger ? T’emmerde les gens qui nous regarde et puis c’est tout. De toute façon les seuls qui regardent ce sont des sales pimbêches alors bon qu’est-ce qu’on peut s’en foutre franchement.

Je m'étais tue instantanément. Là il venait de me rembarrer à pleine puissance. Je ne supportais vraiment pas. Je me sentais blessée dans mon amour propre. Moi qui l'avais idolâtré ces 10 derniers jours... Je me demandais bien comment j'avais fait pour faire ça. Idolâtrer un mec pareil ? Mais j'aurais trouvé ça impensable avant ! Je sentais mon portable vibrer. C'était lui, il m'avait envoyé son prénom. Donc c'était à moi qu'il textotait. Il y a 20min j'aurais sautillé de joie à la vue de son message. Maintenant je n'avais qu'une envie. Delete.

Si j'étais venue ici, c'était pour échapper à mes parents à leur égo surdimensionné. Je voulais reprendre une vie normale. Je tombe sur élève beau comme un dieu qui accoure à ma rescousse. Je le trouve étonnement gentil et courtois. Je suis sous le charme. Et après son premier match ou je le trouve resplendissant... Voilà qu'il casse de lui même toute l'image si parfaite que je m'étais faite de lui. Oui, il a tout brisé. Wouahhh... Je ne pensais pas qu'on pouvait être déçue en un laps de temps aussi infime.

- Bon sinon, quoi de neuf depuis que je t’ai vu ?

J'étais dans mes pensées, si bien que je n'avais pas entendu tout de suite sa question. Heureusement que le silence avant la réponse n'avait duré que peu de temps. Comme si je lui donnais l'impression moi aussi de réfléchir. Je disais du mal du fait qu'il s'était absenté mentalement mais je venais de faire la même chose idiote. J'avais honte, juste un peu, par étique.

- Euh.... Ben rien, vraiment rien. Les cours, la routine qui s'installe... Voilà... Pas de nouvelle amie, pas de nouvel ami... Rien du tout... Vraiment rien...

Ma voix perdait en clarté, ce qui ne m'arrivait jamais. Elle était devenue un peu cassée. Sûrement par ce qu'il venait de se passer, oui c'était sûrement ça. Je m'éclaircissait la voix pour ne pas me trahir. Puis je souriais pour montrer encore que tout allait bien. Je ne voulais pas l'inquiéter. Enfin "inquiéter...", est-ce que ce mot entrait seulement dans son vocabulaire ? J'en doutais fort à présent.
Il était tellement outrageant et détestable d'un coup. Les filles ne devaient être attirées que par son faux semblant et sa bouille d'ange. Je ne voyais pas quoi autrement. Qui aimerait se voir être limite maltraitée ? Bon j'exagère un peu, mais c'est vrai que son attitude laisse à désirer quand même. Il cache bien son jeu le bonhomme.

Oui il le cache bien, pas de doutes...
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Sam 1 Aoû - 19:03
Trop d’admiratrices


« Euh.... Ben rien, vraiment rien. Les cours, la routine qui s'installe... Voilà... Pas de nouvelle amie, pas de nouvel ami... Rien du tout... Vraiment rien... »

Lysandre plissa les yeux et il fut arrêté dans son élans pour aller sur ce banc, il remarqua que la jeune demoiselle avait une voix faible et qu’elle n’était pas nette. Il soupira et s’approcha d’elle avec une extrême douceur, intérieurement il soupirait, il avait été trop dur, dans ses mots, dans ses gestes. S’il avait le malheur de se regarder dans un miroir il verrait en lui le reflet de son père, un reflet qu’il voudrait à tout prix briser. Lysandre est loin d’être un monstre, mais il n’est pas un ange pour autant et malheureusement il ne pouvait pas changer ce qu’il est, sa façon d’être. Son regard turquoise s’était adoucit, les traits de son visage étaient détendu, il se pencha pour avoir son regard plonger dans celui de sa camarade, il lui prit doucement le menton afin qu’elle relève le regard vers lui et il reprit d’une voix extrêmement douce.

« Pourquoi ai-je l’impression que c’est faux ? Qu’est-ce que tu me caches Alena ? »

Lysandre était doué pour reconnaitre les mensonges des autres, il savait que sa camarade lui cacher des choses et puis sur le visage d’une fille c’est plus facile à cerner et puis n’oublions pas que Lysandre a deux sœurs, combien de fois il avait mis corps et âme pour leur faire cracher le morceau.  Il se souvenait d’une journée en particulier, lorsque les vacances venaient tout juste de commencer l’année dernière, en rentrant à la maison il avait remarqué que sa plus jeune sœur n’était pas dans son état normal, elle était distante et absente, alors Lysandre en grand frère inquiet était partis dans sa chambre pour avoir une légère discussion. Ils étaient tous deux sur son lit, elle était prête à pleurer et n’avait pas le courage de regarder Lysandre qui pourtant lui tenait le menton de façon à ce qu’elle le regarde et lorsqu’elle avait fini par avouer, Lysandre l’avait prise contre lui et commencer à la bercer. Une histoire banale, mais qui était impardonnable pour Lysandre, un garçon qui avait déclaré sa flamme à sa très chère sœur et qui quelques semaines après la jette comme un chien et autant vous dire que Lysandre avait été trouvé le jeune homme en question et qu’il s’était seulement retrouver à l’hôpital avec des agrafes au crâne, il doit encore s’en souvenir, en tout cas Lysandre protège ceux qui sont précieux à ces yeux.  Et ici le même discours se répète, Lysandre ne le montre pas, mais il s’inquiète pour les personnes qu’il aime, il ne dira jamais « je suis là pour te protéger », mais intérieurement cette phrase est une de ses devises, surtout envers ses sœurs. En tout cas dans le cas présent il savait que sa camarade lui cacher quelque chose et il avait bien l’intention de savoir ce que c’est. L’anglais ne la quitta pas des yeux, il savait qu’elle allait plier tôt ou tard et il approcha son visage assez près, son souffle calme s’entendait parfaitement et il reprit d’une voix un peu plus faible.

« Dis-moi ce qu’il y a. »



avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 22
Localisation : Derrière son tableau...

Voir le profil de l'utilisateur
Palette
Alena Acker





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Mer 9 Sep - 14:04
Sentiments refoulés
Avec désintérêt j'avais mis mes mains dans les poches. Pour lui tout devait aller, comme d'habitude. Etre quelqu'un comme lui ça avait ses avantages. Ses journées devaient être hautes en couleurs. Pas banale comme les miennes. Il était adulé par toute l'école. Oui vraiment il avait une vie de prince. Je voulais reculer et faire mine que j'y allais puisque de toutes façons, je n'avais plus rien à lui dire. Mais il m'en empêcha.
Il avait saisi mon menton pour me forcer à le regarder.
Je ne voulais pas...
Non... Pitié... Pas ça...

- Pourquoi ai-je l’impression que c’est faux ? Qu’est-ce que tu me caches Alena ?

N'ayant pas le choix je le regardais. Pourquoi me faisait-il ça à moi...? La seconde d'avant j'étais prête à partir sans vouloir le revoir. Son léger intérêt à présent me donnait envie de me jeter dans ses bras. Je me sentais horriblement seule depuis mon arrivée. Je ne connaissais que lui, les autres... Ne m'intéressaient pas. Je ne voulais que lui avec moi. Il m'était apparu comme un héro lors de mon premier jour. Pourquoi tout avait changé ? Pourquoi tout était si compliqué ?
Pourquoi depuis ce fameux jour... depuis je n'ai qu'une envie... c'est le voir ? Pourquoi hein ?
Que m'as-tu fais ?!

Le dernier souvenir de ma grand-mère mourante me traversa l'esprit... Et toi grand-mère... Pourquoi m'as-tu abandonnée... Pourquoi dois-je finir seule à chaque fois...? Pourquoi...?

- Dis-moi ce qu’il y a.

Petit à petit je me sentais haletante... Grelottante... Libérant mon visage de son emprise j'éclatais en sanglot sans pour autant me lâcher dans ses bras. Je voulais qu'il me laisse. Je ne voulais pas de quelqu'un qui restait juste pas pitié. Je voulais une personne qui m'appréciait vraiment, et pas par faux-semblant. Lui... J'avais l'impression que ce n'était que ça. Bien sûr, quel intérêt aurais-je pour lui hein ? Aucun.

Je commençais donc à reculer doucement. Grand-mère....
Il fallait que je sois seule. Grand-mère...
Je ne voulais pas qu'il prenne pitié de moi. Je n'en avais pas besoin. Grand-mère...
Tout ce dont j'avais besoin c'est d'attention... d'amour... c'était elle qui me fallait... Sonny...
Je voulais qu'on me rende la personne la plus chère à mes yeux !
L'hopital, la morgue, l'enterrement. Tout me revenait en tête. La vie qui me l'arrachait. Qui me prenait tout. Je m'effondrais par terre. Je n'en pouvais plus. Sans elle je ne pouvais pas vivre. De toutes façons, il n'y avait qu'elle qui voulait de moi. Oui... il n'y avait qu'elle...
Les autres s'en moquaient bien, lui premier. Eux aussi, mes chers "parents".

Je pleurais donc à chaudes larmes. Sans pouvoir m'arrêter, sans me soucier de ce qui m'entourait aussi. Je me laissais envahir par tout ce que j'avais renfrogné en mon fort intérieur pendant des années. Tous les sentiments que j'avais tenté de mettre de côté. Tout... était en train d'éclater.

avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Lun 26 Oct - 11:32
Trop d’admiratrices


Lysandre tu viens encore de briser une pauvre demoiselle en sanglots, pourtant elle ne t’a rien fait, mais est-ce vraiment toi le coupable ? Pose toi cette question primordiale, repense à ce comportement horrible que tu as avec elle, tu la rejette, tu l’ignore, et pourtant quand le visage de ta sœur apparait dans ton esprit, tu la console, tu la protège. Cette jeune demoiselle doit en avoir marre de ce comportement, tu sais, tu ressembles presque à ton père pour ça, il venait voir ta mère que par intérêt, même si avec le temps il faut croire qu’il s’est assagit. Maintenant regarde toi, immobile devant elle, elle qui est au sol essayant tant bien que mal de reprendre ses esprits et de partir, pour une fois fait quelque chose pour elle.

L’anglais s’approcha d’elle, se mettant alors à sa hauteur, intérieurement il paniquait, il ne comprenait pas pourquoi Alena s’était mise à pleurer d’un coup comme ça, après tout il n’avait pas été si méchant que ça, si ? Bon Lysandre a vraiment un caractère de cochon quand il s’y met, tout à l’heure il a quelque peu perdu son sang-froid, mais il n’aime pas lorsque des gonzesses lui prennent la tête pour une histoire de sms, l’anglais fait la même chose avec ces coups d’un soir, il les avaient prévenu, ce n’est que pour une fois, donc si il arrive quoique ce soit il n’est pas responsable et puis pour le moment il ne veut pas de prise de tête en étant en couple. Le pauvre n’osait même pas la toucher, il pencha légèrement la tête, il était gêné et inquiet, après tout il avait peur que ce soit de sa faute.

« Pourquoi tu pleures ? C’est de ma faute, c’est ça ? »

Qu’est-ce qu’il pouvait faire, hein ? Elle n’arrêtait pas de pleurer, c’était assez gênant comme situation, faut croire qu’elle ne se rend pas compte. En fixant cette image, un souvenir apparut chez le jeune homme, un jour où il était avec ses deux sœurs dans le jardin de leur grande propriété. Les trois jeunes enfants jouaient paisiblement, mais Lysandre en sale gamin fini avait piqué un bijou pour les cheveux à une de ses sœurs, et au bout d’un certain moment sa jeune sœur se mit à pleurer. Lysandre est quelqu’un qui est dans le fond très gentil et intentionné et il avait rendu ce bijou à sa sœur seulement cette dernière continuait à pleurer et étant gêné par la situation Lysandre l’avait prise contre lui et l’avait laissée écouter les battements de son cœur pour la calmer, ce qui avait marché. Ensuite tout avait repris un cour normal et de cette petite histoire Lysandre et sa plus jeune sœur étaient devenus plus complice que jamais.

Peut-être qu’ici aussi ça marcherait, il lui devait bien ça. Lysandre saisi la jeune fille pour la relever et la prit contre lui, posant une main sur sa chevelure la forçant alors à placer son oreille contre son torse, elle pouvait désormais entendre le rythme sinusale de l’anglais, son autre main était sur le bas du dos de la jeune demoiselle. Les yeux de l’anglais se plissaient, il était pensif, il avait l’impression de jouer un rôle qui n’était pas fait pour lui et surtout qui ne lui correspondait pas, mais bon si au moins ça pouvait éviter la catastrophe, c’était déjà ça. Il chuchota.

« S’il te plait, calme-toi. »  







Spoiler:
 
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 02/02/2015
Age : 22
Localisation : Derrière son tableau...

Voir le profil de l'utilisateur
Palette
Alena Acker





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Sam 28 Nov - 16:23
AU REVOIR...
Malgré mes pleurs qui ne s'arrêtaient pas... Il continuait avec son attitude je m'en foutiste. Après tout, je m'en foutais aussi maintenant il fallait que je me calme au plus vite pour pouvoir m'en aller. Je voulais absolument partir. Je devais arrêter de penser à tout ça au plus vite. Je n'en pouvais plus.
Pourquoi tout revenait comme ça d'ailleurs ? C'était entièrement sa faute !
Il n'avait qu'à pas être si gentil d'un coup et devenir si froid comme le marbre par la suite. Ce mec était un casse-tête pire que tout.
C'était... Ma faute aussi. A m'attacher aussi vite à n'importe qui. J'aurai du faire attention.
Je ne demandais pas grand chose aussi... Alors pourquoi on me refusait toujours tout ?
A croire qu'au final, après Sonny on ne me permettait pas d'avoir une vie épanouie. Comme si je ne devais pas. Non tout cela m'était proscrit.

Y penser me faisait encore plus mal et mes larmes coulaient encore... Le vent qui soufflait me donnait un peu froid du fait que mes joues étaient mouillées à cause de tout ça. Qu'elle idée de pleurer dans un endroit pareil !

- Pourquoi tu pleures ? C'est de ma faute, c'est ça ?

Je n'y croyais pas mes oreilles. Alors comme ça monsieur s'inquiétait maintenant ? Tout ça parce que je m'étais laissée envahir par mes émotions. C'était impossible autrement. J'en étais même certaine que c'était l'unique raison de son inquiétude soudaine et inattendue. Cela me rendait folle d'un coup. Ça avait le don de m'énerver encore plus. Oui c'était de sa faute, comment pouvait-il passer à côté de ça ? Comme si ce n'était pas évident qu'il avait été dur avec moi à l'instant. Alors que je n'avais rien fait de mal. Je demande juste un peu d'honnêteté... et surtout... Qu'on ne fasse pas comme si on m'appréciait alors qu'au final on s'en foutait totalement de moi.

- Arrêtes d'être si gentil avec tout le monde alors qu'au fond tu t'en fous. Ça blesse, commentais-je entre deux sanglots.

Je le regardais maintenant avec un regard plein de froideur avant qu'il ne me prenne dans ses bras.

Non... Lysandre... Arrêtes je t'en prie...

Voilà que j'étais adoucie de nouveau. La tête contre sa poitrine, j'entendais les battements de son cœur réguliers. De son corps émanait une certaine chaleur qui me traversait comme un courant électrique. Comment m'énerver contre lui à présent ? Encore une fois... J'avais l'impression qu'il jouait avec mes sentiments sans s'en rendre compte. Comment lui en vouloir pour ça ? Puisque... si c'était vraiment le cas, ce n'était pas vraiment de sa faute. Bien que... il me ferait de nouveau du mal. Je ne voulais pas de ça. Je me laissais faire un moment, c'est vrai que les battements de son cœur m'apaisaient. Mais je ne voulais pas me faire avoir une nouvelle fois.

- Je ne veux pas de ta pitié Lysandre. J'ai bien compris qu'à part ta petite personne, le reste t'importe peu. Je ne t'en veux pas c'est ta nature. Je m'en veux à moi même de ne pas l'avoir compris avant et d'avoir cru qu'une fois dans ma vie je pourrais avoir quelqu'un qui... soit vraiment là pour moi. A croire que je sois condamnée à rester seule ahah.

Après avoir forcé un petit sourire, je m'écartais de lui doucement et essayais justement d'être le plus naturel possible. Je ne devais pas recraquer devant lui. Pas encore... Je ne voulais surtout pas qu'il se force une nouvelle fois.
Je me relevais et m'éloignais en silence, le laissant sur place. Je ne voulais plus avoir à faire avec qui que ce soit. J'avais besoin de solitude... Comme d'habitude, je m'y étais faite maintenant.

- Fais attention à ne pas être trop serviable ou tu en feras souffrir bien d'autres... Salut... Lui lançais-je avant de m'éloigner encore plus.

Il fallait que je regagne ma chambre avant de fondre une nouvelle fois en larmes. C'était mon seul échappatoire. Après tout, je n'avais pas un seul ami sur qui compter pour me vider. Ma chère grand-mère n'était plus de ce monde pour ça. Peut-être que je pense un jour à adopter.... Quitte à finir seule... Autant avoir un minimum de compagnie, quoi de mieux qu'un animal qui lui au moins.... Serait peut-être une alternative bonne contre la solitude.
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Excellence
Lysandre A. Davis





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
Dim 17 Jan - 15:14
Trop d’admiratrices


L’anglais était gêné par la situation, il s’en voulait de le mettre dans un état pareil, après tout qu’est-ce que les autres vont dire de lui ? Bon il s’en fout un peu à vrai dire, mais il ne comprenait pas pourquoi elle s’était mise à pleurer, il n’avait rien fait de mal et puis il est assez doux avec elle alors, pourquoi ? En tout cas, Lysandre était sûr d’une chose, il n’aimait pas sa façon de parler, il avait un certaine envie de la rejeter et de partir comme si de rien n’était. Il commençait à s’énerver, il fait tout pour l’apaiser et elle, elle le rejette en lui disant qu’il ne pensait qu’à sa petite personne.

Ces paroles, elle n’avait pas tout à fait tort, il n’était pas le fils de son père pour rien, il lui ressemble comme deux gouttes d’eaux aussi bien physiquement que psychiquement, mais ce côté qu’il a hérité de son père le répugnait. Etre vulgaire et légèrement autoritaire fait partie de son être et il n’y peut rien, d’ailleurs il ressent une certaine satisfaction lorsqu’il se fait entendre à merveille ou alors qu’il a réussi à avoir ce qu’il désirait. Mais une fois ce stade passé, il réfléchit à ce qu’il a fait et il se trouve repoussant, peut-être qu’il a hérité d’une partie de sa mère finalement et pas tout de son géniteur.

Seulement, il ne comprenait pas la démarche d’Alena, il a toujours été là pour elle d’une certaine façon, quand elle lui parlait par sms il lui répondait, aujourd’hui il ne l’a pas remarqué, mais avec la tonne de nanas qu’il y avait autour de lui c’était compréhensible. Il remarqua que cette dernière s’éloigna de lui, son regard ne devint pas compréhensif ou bien triste, au contraire, il s’obscurcit et par réflexe il coinça son piercing à la langue entre ses dents pour évacuer d’une certaine manière sa colère. Et par la suite il mit ses mains dans ses poches et il la fixa du regard, et dire qu’il avait été gentil avec elle, d’une certaine manière il croit avoir perdu son temps. Il reprit avec une voix plus distante qu’auparavant, pourquoi être gentil avec elle puisqu’elle lui reproche tout et rien.

«  Il me semble que quand tu en avais besoin, j’étais toujours présent, j’allais te saluer etc. Alors pourquoi tu me reproche de ne penser qu’à ma petite personne ? Crois-moi que si je m’en foutais je ne serais pas là à te parler. »  

Il soupira en la regardant partir, il n’allait certainement pas lui courir après, il faut croire que même les mots de Lysandre n’arrivait pas à la faire changer d’avis, il se demandait ce qui avait bien put se passer dans sa tête pour qu’elle ait pareille réaction.






Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une admiratrice secrète [PV Alena]   
 

Une admiratrice secrète [PV Alena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'admiratrice secrète.
» La recette secrète..
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Repartion Alena x) [Serpy]
» [ROSA] Une mission secrète dans la démo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akademie Alsbach ::  :: A l'extérieur :: Jardins-